Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2011

Pause

Mes capacités de programmation s'étant épuisées, je me mets en pause du défi musical jusqu'à mon retour de vacances. A bientôt et participez si le coeur vous en dit.

blog

Photographie : Chet Baker DR

26/05/2010

Appel pour la défense du droit à l’anonymat sur Internet

Appel pour la défense du droit à l’anonymat sur Internet

Nous tenons à affirmer notre attachement à la liberté d’expression sur Internet, qui a permis à tout un chacun de participer au formidable développement de l’information et des débats sur le réseau.

Une proposition de loi, déposée par le Sénateur Masson, prévoit de remettre en cause le droit à l’anonymat des blogueurs.

Il s'agirait de leur imposer la publication de leur nom et de leur adresse mail.

Nous considérons qu’une telle loi porterait atteinte à la liberté d’expression sur Internet.

Les blogueurs qui choisissent l’anonymat le font pour des raisons liées à leur vie professionnelle ou personnelle. Sans cet anonymat beaucoup arrêteraient de bloguer.

Nous appelons les députés et sénateurs à refuser cette proposition de loi, qui contrairement à ce que prétendent ses auteurs, n’apporterait rien en ce qui concerne la protection contre la diffamation, déjà efficacement assurée par la loi actuelle. Rappelons que la loi LCEN fait obligation aux hébergeurs de blogs de supprimer immédiatement les publications litigieuses sur simple demande, et de communiquer le cas échéant à la justice les coordonnées de l’auteur.

Il n’est donc nul besoin d’une loi supplémentaire qui aurait pour seul effet de brider la liberté d’expression des internautes.

 

Pierre Chappaz, Pdg Wikio

Jean-Baptiste Clot, Pdg Canalblog

Olivier Creiche, PDG d'EZ Embassy (distributeur du service TypePad)

Jean-François Julliard, secrétaire-général de Reporters sans frontières

Frédéric Montagnon, Pdg Over-blog

Tristan Nitot, Président, Mozilla Europe

Philippe Pinault, Pdg Blogspirit

Jeremie Zimmermann et Philippe Aigrain, La Quadrature du Net

 

Soutenir cet appel

28/12/2008

Poix de Picardie

Vous avez peut être eu la curiosité de cliquer ce lien récent de la catégorie L'Ile mystérieuse. Vous vous souvenez peut être aussi que j'avais ouvert ma série fond de placards avec une carte postale de la petite ville de Poix de Picardie. C'est là en effet que j'ai passé une bonne partie des vacances de mon enfance. Mes grands parents y étaient installés et tant que j'ai vécu à Paris, nous allions nous y mettre au vert régulièrement. Comme on trouve tout sur Internet (ou presque), je cherche de temps à autre des images de cet endroit qui a peu changé avec le temps. C'est ainsi que je suis tombé sur ce blog étonnant d'un cartophile qui a compilé tout un tas de documents sur Poix. C'est ainsi que j'ai retrouvé, non sans émotion, des vues de la maison que mes grands parents occupaient, un appartement dans l'ancienne gendarmerie aujourd'hui désaffectée et en bien mauvais état. Il y a également une carte postale du square dans lequel j'allais jouer. Ce que je trouve assez amusant également c'est que l'auteur de ce blog est philatéliste et amateur de course à pied, deux caractéristiques de mon grand-père maternel, marchand de timbres de profession et coureur à pied. Moi qui aime les coïncidences...

« Il ne faut jamais revenir aux temps cachés des souvenirs du temps béni de son enfance

Car parmi tous les souvenirs ceux de l’enfance sont les pires, ceux de l’enfance nous déchirent »

(Mon enfance -1968 -Barbara/Barbara)

27/09/2008

10e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice

Mes lecteurs les plus réguliers savent que je risque de me faire plus rare le mois à venir. Comme chaque année, l'association Regard Indépendant que je préside organise les Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice. Et cette année, ce sont les 10e. « J'ai dix ans... » comme chantait l'autre. Nous allons donc essayer de nous surpasser, même si je n'ai guère le goût des chiffres ronds. La manifestation est axée sur la création indépendante et régionale. Il y aura donc beaucoup de films d'illustres inconnus, ce qui ne signifie pas qu'ils ne soient pas pour autant remarquables. Les spectateurs curieux y découvriront les nouvelles oeuvres de Cédric Romain, Stéphane Coda, Catherine Savy, Cédric Coppola, Jérémie Lenoir entre autres. Le samedi 25, il y aura une grande soirée consacrée au super8 avec des films que notre association a produit sur le thème « Insomnie », une sélection des Straight8 anglais et une autre du festival de Strasbourg. Dimanche sera consacré, façon de parler, à l'expérimental et à la vidéo d'art avec une série de cartes blanches. Entre les deux journées, une nuit du cinéma constituera le point culminant de la manifestation avec une série de courts métrages, Primrose hill de Michael Hers dont je vous avait parlé lors du festival de Clermont Ferrand, et deux films assez peu ordinaires : Quand l'embryon part braconner du japonais Koji Wakamatsu, film « pink » c'est à dire érotique mais aussi politique ; et King boxer (La main de fer), un classique du film de kung-fu hong-kongais qui date de 1972 et que l'on doit à Cheng Chang-Ho avec une distribution de classe constitués de Lo Lieh, Wang Chin-Feng, Wang Ping, Hsiung Chiao et Lin Tung.

Dimanche soir verra la diffusion du documentaire de Denys Piningre, L'assiette sale. Lundi soir, nous recevrons Gérald pour son étonnant long métrage Paulo Anarkao produit complètement en marge et qui bénéficie d'un très joli bouche à oreille. Nous clôturerons cette édition pour laquelle nous croisons les doigts et serrons les fesses avec En haut des marches de Paul Vecchiali.

Affiche-10e.jpg

Il est temps de vous parler d'un événement qui me tient particulièrement à coeur. Cela fait quelques temps que je caresse l'idée de réunir quelques-uns des blogueurs avec lesquels nous échangeons régulièrement depuis quelques années. Après consultation, j'ai inclus dans ces 10e Rencontres une séance un peu spéciale qui réunira rien moins que le bon Dr Orlof, Edisdead de Nightswimming, Joachim de 365 jours ouvrables et votre serviteur. J'ai également invité à ce rendez vous Philippe Serve de Cinéma Sans Frontières, le ciné-club niçois et Daniel Fimbel du Ciné-Café tout aussi niçois. Nous projetterons le film de Luc Moullet, Les sièges de l'Alcazar, puis nous débattrons des nouvelles formes de la cinéphile, qu'elle s'exprime sur Internet ou qu'elle retrouve des formes plus classiques. Je ne vous cacherais pas que j'attends ce moment avec impatience, même si nous devons nous retrouver autour d'un bon verre pour échanger. Mais je ne doute pas qu'un public nombreux et impatient de prendre la parole nous rejoindra ce samedi 25 orctobre à 16h00 au Théâtre Trimages. Je tiens d'ores et déjà à remercier mes camarades d'avoir accepté mon invitation et vous invite, pour en savoir plus à lire les entretiens que nous avons réalisé :

Avec le Dr Orlof (lien)

Avec Edisdead de Nightswimming (lien)

Avec Joachim de 365 jours ouvrables (lien le 29 septembre)

 

16/04/2008

Une photograhie par jour

Toujours à fureter dans les recoins de la Toile, je suis tombé sur ce blog Old picture of the day, prolongement du site Old picture qui propose une impressionnante collection d'anciennes photographies datant de 1850 à 1940. Prsè de cent ans d'histoire, surtout américaine mais pas seulement. Vous y trouverez des clichés du fameux Matthew Brady qui photographia la guerre de sécession, des indiens, les deux guerres mondiales, des ouvriers sortis des Raisins de la colère, de dignes généraux barbus, des véhicules parfois pittoresques, des villes et des paysages, des centaines de façons d'explorer le passé.
bat-masterson.jpg 

Celle d'aujourd'hui est un cliché de Bat Masterson, légende de l'ouest, ami de Wyatt Earp, joueur, chasseur de bison, marsall, il finit par s'installer à New York et travailler pour le New York Morning Telegraph. la photographie date du 16 avril 1881. la photographie provient du site. 

22/03/2008

Nettoyage de printemps

Après Inisfree, il est temps de procéder ici aussi à un nettoyage printanier. Comme les oliviers, il faut tailler les blogs de temps en temps. Je vais mettre à jour quelques liens, dont ceux de monsieur Larcenet qui aime déménager souvent. Petit à petit, je vais intégrer les flux RSS des blogs en liens afin que vous puissiez, selon vos envies, voir un aperçu des dernières notes publiées et même vous abonner si le coeur vous en dit.

Sinon, j'ai modifié depuis peu la présentation. Elle me semble plus élégante mais ça reste assez futile. Plus important pour le confort du lecteur, j'ai ajouté sur la droite, en haut, un lien avec l'index des notes par mots clefs et par date.

Si vous passez par la cave du Dr Orlof, je vous recommande la série de notes autour de l'histoire de la littérature. Il s'agit d'explorer les grands mouvements et de partager ses découvertes. D'en faire aussi.

Un nouveau lien assez formidable : Au carrefour étrange, blog de curiosités hétéroclites, couvertures de livres, de disques, photographies, cartes postales, textes, revues, vidéo, autour de l'étrange donc, de l'érotisme, du fantastique. C'est superbe. Son animateur a pris le pseudonyme de Losfeld, du nom du fameux éditeur Eric Losfeld, disparu en 1979. Cet homme fut le fondateur des éditions Le terrain vague et on lui doit la parution des ouvrages de Benjamin Péret, Marcel Duchamp, Jean Boullet et Boris Vian ainsi que d'Emmanuelle. A noter qu'il fut un farouche combattant de la censure de ces années d'avant 1968, et un peu d'après encore. Il reste aussi l'éditeur de Midi-Minuit Fantastique, première revue conséquente consacrée au fantastique et à la science fiction qui reste une référence et un souvenir émouvant pour ceux qui l'ont connue. Au carrefour étrange perpétue l'esprit.

868241739.JPG

De mon côté, mon nouveau temps de trajet me donne l'occasion de lire beaucoup plus. J'ai terminé le tome 4 du Combat ordinaire de Manu Larcenet, 1981 de Erik Emptaz, A la recherche de John Ford de Joseph McBride (à lire sur Inisfree), Lanternae magicae d'Ingmar Bergman et j'ai enfin découvert un épisode des aventures de Jean Valhardi par Jijé. A suivre selon mon inspiration sur l'Hispaniola.

31/01/2008

Femmes

Il y a quelque chose que j'aime beaucoup dans l'univers des blogs, c'est le plaisir de la découverte inattendue. Il m'arrive ainsi de faire des recherches un peu au hasard, me laissant porter par les liens et puis, parfois, on tombe sur une véritable caverne d'Ali Baba. C'est le cas du blog femme, femme, femme animé par un antiquaire passionné qui propose (et en créative commons je vous prie) une impressionnante collection d'illustrations de la femme dans l'art. Peintures, sculptures, dessins, photographies, raretés, modernes et anciennes, belles, belles, belles. Un ravissement. Je lui dédie, s'il ne l'a pas déjà, l'image ci-dessous qui dort dans mon PC depuis très longtemps. Il s'agit du tableau de Goya : La Maja nue.

233a3cc21a4d06334b97e8b7e2b59651.jpg

14/01/2008

La vie d'Evelyne

Les blogs dessinés ont poussé sur la toile comme cent fleurs au printemps. Il y a ceux des « professionnels de la profession qui optent pour le carnet de note (passionnant Larcenet qui vient de nous annoncer son déménagement), ceux qui optent pour une oeuvre structurée retrouvant l'esprit du feuilleton (Frantico, paix à son âme virtuelle, les aventures de Nina et de son papa). Il y a les amateurs qui crobardent sans retenue comme MarieElias. Entre les deux s'est ouvert un bel espace pour les nouveaux impétrants construisant leur oeuvre sous nos yeux esbaudis. Il y a du bon, il y a du mauvais, mais en vérité je vous le dis, le bon est souvent pas mal du tout. Et à la forme du blog, le principe du journal intime sied particulièrement.

Ma vie, mes amours, mon boulot ou son absence, ma plante en pot. Le succès emblématique de Miss Gally repose sur ces éléments de base associés à un solide sens de l'humour et à une qualité d'écriture au niveau du texte et des dessins que l'on a plaisir à voir s'affirmer au fil des notes. Je dois dire que je regrette le temps où la miss publiait régulièrement d'un côté ses démêlés avec Georgette, plante verte, et de l'autre ses expériences érotico-olfactives avec son amoureux. Mais tout passe et même Franquin a arrêté Spirou un jour.

 

Dans ce registre de l'aventure au quotidien, j'avoue avoir été séduit, je ne suis pas le seul, par le blog d'Evelyne Louvre-Blondeau. Cette jeune femme à l'ardente chevelure enseigne le latin avec courage, elle aime boire, cuisiner, paresser, se faire sodomiser au sortir de la douche par son mari, les poésies de Houellebecq (soupir), les dessins de Blutch et le surfer d'argent de Moebius (faut essayer celui de Buscema). Elle s'est défoncée une fois à la noix de muscade, trouve Molière surfait (allons bon) et que Fred Astaire ne crève pas particulièrement l'écran. Malgré cette ultime faute de goût c'est tout à fait passionnant. Evelyne Louvre-Blondeau mène la vie parisienne comme on la voit beaucoup dans le cinéma français actuel. Elle pourrait être incarnée par Sandrine Kimberlain ou Karine Viard. Elle a le sens du détail d'Amélie Poulain. Du style donc, un dessin très personnel, très maîtrisé, avec des notes en deux parties. Une partie texte souvent courte sur des petites choses de la vie puis une partie dessinée alternant grand dessins fouillés (ICI) et, dans une technique assez cinématographique, des cadres plus serrés. La belle a beaucoup d'humour et une façon directe d'aborder le sexe, exposant ses relations avec son tendre mari avec passion et sensualité. Une façon directe qui vient de lui valoir une page d'avertissement en préambule au blog : ce n'est pas pour les enfants. Bonne lecture.

10/05/2007

Deux bonnes nouvelles (il y en a)

Réaction à chaud avec le nouveau blog de Frantico : Nico Shark, votre nouveau chef du personnel. Ca commence cool-cool, zen-zen, mais ça devrait prendre rapidement sa vitesse de croisière (au large de Malte, pouf, pouf). Et on peut proposer un scénario. C'est bon de rire, parfois. (Merci pour l'information, Pierrot)

Est-ce que, par hasard, par le plus grand des hasard, sans me risquer aux plus folles hypothèses, avec les précautions les plus précautionneuses, Larcenet et Ferri ne seraient pas en train de nous préparer un épisode de Spirou et Fantasio ? ICI.

05/05/2007

Proposition

La 35e édition du festival international du film de La Rochelle (29 juin – 9 juillet) rendra hommage à John Ford en proposant une rétrospective en collaboration avec l'Institut Lumière. Il m'est venu l'envie de proposer à mes camarades bloggeurs de profiter de l'occasion pour organiser ce que nos amis cinéphiles américains appellent un blog-a-thon. Pour mémoire, vous pouvez consulter ceux auxquels j'ai participé sur Angie Dickinson et Alfred Hitchcock.


Le principe en est simple. Sur la période du festival, ceux qui le souhaitent publient sur leur blog une ou plusieurs notes sur le sujet et l'ensemble est mis en réseau à partir d'Inisfree (ce qui, en l'occurrence ne manque pas de sel). Nous devrions obtenir sans aucun doute un superbe ensemble critique aussi divers que nos écritures respectives. Je précise qu'il n'y a rien à gagner sinon le plaisir d'échanger sur le grand homme. Je vous propose donc la tenue du :

Blog-a-thon John Ford

29 juin au 9 juillet 2007

medium_JohnFord.jpg

 

Si vous êtes intéressés, inscrivez-vous en commentaire. Pour les lecteurs qui souhaiteraient participer mais qui n'ont pas de blog, je serais ravi d'héberger leurs textes pour l'occasion. Qu'on se le dise !


Quelques repères :

Filmographie sur IMDB

Dossier John Ford sur le littéraire.com

Fiche Wikipedia

John Ford sur le Ciné-club de Caen


Photographie : domaine public (source Wikipedia)

15/01/2007

Un peu de rose

24/08/2006

Cher Nanni...

Je me lance dans la confection d'un nouveau blog un peu différent, je l'espère : Cher Nanni...

medium_Logo.jpeg

Cher Nanni... est un projet de film documentaire que je porte depuis plusieurs années autour de l'histoire des salles de cinéma de la ville de Nice. Écrit à la fin des années 90, j'ai essayé de le produire sans succès mais j'ai accumulé une masse assez importante de documents autour du sujet. Repérages, entretiens, vidéos, archives, tout un ensemble que j'ai envie de faire partager et d'enrichir éventuellement en m'appuyant sur les échanges qui font partie intégrante des blogs. Je pense également ajouter à ces documents des images et des sons venus des films évoqués par les différentes salles et que j'ai imaginé faire partie du documentaire, sous réserve des problèmes toujours complexe de gestion des droits. Un blog comme un film, pour donner une idée d'un film. J'ouvre donc mes cartons à compter du mois d'août et vous invite à passer faire un tour.

02/10/2005

La Grange

Portrait de Karl Dubost par lui-même :

Parfois les gens me demandent : Qu'est-ce que tu fais dans la vie ? Je suis souvent tenté de répondre alors Poète urbain !. C'est une boutade, c'est ironique mais bien plus parce-que je trouve réducteur de définir les personnes par leur profession.

On fait parfois des rencontres étonnantes sur le Net. Je cherchais des photographies sous Créative Commons, comme ça, un peu pour voir et je tombe sur ce site : la-grange.net

Et là, un article à propos des problèmes de droits qu'il y a à photographier la tour Eiffeil la nuit. Bon, je parcours, intéressé et je suis tombé sur un superbe texte autour du droit d'auteur (que je vous recommande vivement, amis bloggueurs) et sur de non moins belles photographies. Je vous invite donc à aller y jeter un oeil. Je lui en emprunte une, avec, je l'espère, son autorisation.

medium_06-maison-bagel-viateur.jpg

Rue Saint-Viateur, Montréal, Québec, Canada - 6 février 2005